Synthèse annuelle : Flavignac, 2016

Nontron et environ - Thiviers et environ - Brantôme et environ

Chaque année, à l'automne, des dizaines de millions d’oiseaux migrateurs quittent leurs lieux de reproduction et entament un long vol vers leurs zones d’hivernage, parfois situées à plusieurs milliers de kilomètres ; ils effectueront le voyage en sens inverse au printemps.

Durant ces semaines -ou ces mois- de trajet, les oiseaux doivent traverser diverses barrières naturelles hostiles (mers, montagnes, déserts), subir des conditions météorologiques parfois difficiles, s’accommoder des vents, trouver des sites de halte leur permettant de reconstituer leurs réserves de graisse et surtout, trouver leur chemin. Ainsi le terme migrateur désigne une espèce effectuant une migration saisonnière, passant la saison de reproduction et la saison hivernale dans deux régions distinctes, selon un schéma répété d’année en année.

Voies majeures de migration des oiseaux
on constate que le parc régional du Périgord Limousin est largement concerné
lors des migrations nous pouvons les voir survoler Saint Saut Lacoussière, Pensol, Milhac de Nontron, Saint Jory ...

Certains m'affirment avoir vu les grues cendrées se poser et repartir - halte sur nos terres

Carole Gouyé
+33
(0)6.08.60.15.75

 

Téléassistance
Chez soi ou
en déplacement